Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Renaissance FC : conflit au sein de la direction

0

Au moment de la trêve en ligue 1 en raison des préparatifs du syli local pour le CHAN 2018, l’actualité de la D1 guinéenne est animée par une crise au niveau de la direction du FC Renaissance. Le fondateur et l’actionnaire majoritaire ne file plus le parfait coton.

Actuel septième de ligue 1, le club de Bonfi a des soucis bien loin du terrain. C’est au niveau de la direction du club que le déséquilibre risque de venir si ce problème né il y a quelques semaines n’est pas résolu avant la reprise.

Maléah Camara, fondateur et entraîneur des « rouges » est en désaccord total avec Abdoul Karim Diallo qui détient 80% des actions du club. Ce qui en fait l’actionnaire majoritaire.

Contacté par notre rédaction, le technicien local guinéen a expliqué la genèse du problème  et s’est donné le droit d’annoncer la démission de son principal bailleur et actionnaire majoritaire du club. « Ce matin (NDLR, lundi 25 décembre 2017), il y avait les joueurs et les supporters du club à notre siège de Bonfi. Nous avons tenu une réunion d’information. Vu que le président n’a pas assumé ses responsabilités pour deux matchs (contre le Milo et l’AS Kaloum) et il a demandé de vendre le club pour qu’il puisse continuer à agir, je trouve que c’est une démission de sa part parce qu’il n’a pas assumé son rôle de bailleur de fond pour les deux matchs (…) On a évité deux forfaits qui sont synonyme de relégation en ligue 2. Donc les supporters ont analysé et ont décidé que le club n’est pas vendable et vu les règlements de la Fédération Guinéenne de Football, il n’est plus le président. Je cherche maintenant un nouveau président pour l’épanouissement du club de Bonfi » s’est livré Maléah.

La version d’Abdoul Karim Diallo est toute différente. L’homme d’affaires guinéen avance pour sa part une crise de confiance. « Ce qui se passe, c’est qu’il y a un problème de confiance entre lui et moi. Du fait qu’il soit fondateur du club et en même temps entraîneur, cela crée des soucis entre nous. Je suis actionnaire du club à hauteur de 80% et lui il n’a que 20%. Il a fait beaucoup de choses sans me consulter. Il a effectué des transferts de joueurs sans me consulter. J’ai décidé que je ne vais pas continuer avec lui » a-t-il entamé.

Poursuivant, Diallo explique en détail le fond du problème qui l’oppose à Maleah, « Mais dire que je ne vais pas continuer avec lui, cela ne veut pas dire que je me retire. J’ai 80% de parts du club. Pour les primes du match qu’ils ont joué contre Milo, il ne voulait pas que je paye les joueurs. Il pensait, beaucoup d’argent restait dans le compte. Après je lui ai envoyé le relevé bancaire. Il a vu que si on paye les primes des joueurs, le montant qui restait est moins de deux millions de francs guinéens. Après il m’a dit de ne pas payer les primes et de lui donner l’argent. J’ai dit non. Moi j’ai un engagement envers les joueurs et cet engagement je vais le tenir. A partir du moment où j’ai pris la décision de ne plus aller avec toi, là maintenant si tu joues, c’est toi qui prend en charge. Voilà ce qui s’est passé ».

En conclusion, Abdoul Karim précise que sa décision n’annonce en revanche pas son départ. Il souhaite revoir le fonctionnement du club et exige la tenue d’une réunion extraordinaire au plus haut sommet du club afin que le conseil d’administration statue sur ce différend. « Moi je suis actionnaire du club. Les actionnaires peuvent décider de prendre un autre président (…) être actionnaire ne veut pas dire obligatoirement que tu dois être président. C’est un conseil d’administration qui va s’asseoir et décider qui va présider le club. Si tu es actionnaire, cela ne veut pas dire que tu dois être secrétaire général ou entraîneur. Il n’y aucun contrat qui nous lie. C’est une société qu’on a créée » insiste-t-il.

Renaissance à l’image des autres clubs de ligue 1, est passé sous forme de société cette saison pour répondre au cahier de charge de la LGFP. Le club de Bonfi risque de payer le prix de ce conflit naissant entre ses propriétaires. Au pire des cas, il reviendra à la FGF de tabler sur la question. Chose qui n’est pas dans l’intérêt des supporters qui pourraient voir leurs joueurs affectés par cette déchirure.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.