Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Equipementier du syli national : « Soit on veut de la qualité, soit on veut la merde » peste Amadou Diaby

0

Suite aux révélations faites par notre rédaction mercredi au sujet des maillots du syli junior, le vice-président de la Féguifoot a décidé de réagir pour livrer sa part de vérité. Amadou Diaby a dénoncé des combines qui selon lui ont saboté les négociations avec Macron pour habiller la Guinée durant la coupe du monde en Corée.

A quelques jours du match d’ouverture du mondial des U17 qui mettra aux prises la Guinée à la Corée du Sud, l’actualité est dominée par une histoire surréaliste autour des maillots du syli junior. Après le rejet du premier lot proposé par la sélection guinéenne à la FIFA, des interrogations subsistent quant aux conditions dans lesquelles se fera l’apparition du syli ce samedi face aux Coréens (11h GMT).

Amadou Diaby, qui a reconnu avoir engagé des négociations avec Macron, a révélé que des individus ont saboté la confection des maillots au profit d’un deal qu’ils entretiennent avec un Marocain qui fabrique des maillots d’une « faible qualité » pour fournir les sélections guinéennes.  « Jusqu’à ce jour nous sommes en discussion avec différents équipementiers. Nous essayons de regarder la meilleure offre pour prendre une décision avec le comité exécutif. Mais en attendant, vu que les enfants doivent aller en compétition, on a dit qu’il faut en acheter et il faut que ça soit des maillots d’une bonne qualité. C’est ainsi que je suis rentré en contact avec Macron vu la situation d’urgence. Le specimen du maillot qui a été envoyé depuis Conakry à la FIFA ne respectait pas les normes. Ils ont l’habitude de faire faire des maillots par un Marocain qui s’appelle Moustapha. Quand Macron a envoyé les échantillons de ses maillots, ça été apprécié. Depuis plus d’un mois qu’on a lancé les commandes chez Macron, les gens ont été incapables de fournir les numéros et tailles des joueurs. Ce n’est quand même pas moi qui vais faire ce travail. J’ai mis en rapport les gens avec Macron et la partie technique ne me revient pas. A chaque fois qu’on a appelé le sélectionneur pour avoir les références des joueurs, il disait qu’il y a des risques de blessures et c’est comme ça que les choses ont trainé ».

Plus loin dans ses explications, le vice-président de la FGF a enfoncé le clou sans citer de nom. Une chose qu’il promet de faire très prochainement. « A Conakry, ils ont acheté des maillots et pour floquer les maillots, ils ont demandé à Antonio de l’argent pendant que Macron avait déjà des maillots qui étaient prêts ici en Europe. C’est ce lot de maillot qu’ils envoyé en Corée que la FIFA a rejeté. En quoi sui-je donc responsable moi qui n’ait fait que transmettre les choses pour que ça aille bien ? Soit on veut de la qualité, soit on veut de la merde. On a refusé la merde à la FIFA. L’ancien business ne pourra plus continuer à la féguifoot. Ils sont habitués à faire leur deal et moi je ne suis pas là pour faire du business. Ils ne veulent pas le changement mais le moment venu, je vais dévoiler leur nom. Ils ne commandent même pas chez Airness. Maintenant qu’on veut mettre fin à leur business, ils retardent les choses pour faire un sabotage » a-t-il accusé.

« La Guinée jouera avec Macron »

Selon l’ancien agent de Pascal Feindouno, c’est bien avec le maillot de Macron que le syli junior va disputer la coupe du monde des moins de 17 ans. « Les maillots de Macron partent demain matin (samedi, ndlr). Ils ont du demander à la dernière minute puisque leur maillot local a été refusé. La Guinée va jouer avec Macron dimanche. J’ai toujours été un garçon qui veut l’excellence et la grandeur de notre pays. On doit sortir de la démagogie. On cherche l’un des plus grands équipementiers pour notre équipe ».

Alors que les esprits devraient être focalisés sur la première sortie des juniors guinéens, c’est plutôt des révélations de mauvais goût qui viennent polluer l’ambiance. Une situation qui a tout sauf de quoi favoriser une bonne concentration.

About Author

Thierno Amadou MAKADJI

Directeur de publication de FOOT224. Journaliste passionné de foot.