Pub_guinéegame Pub_guinéegame

LDC : le Horoya éliminé et reversé en coupe de la CAF

0

Le Horoya s’arrête en seizièmes de finale de la ligue des champions. Le champion de Guinée a obtenu une victoire insignifiante ce dimanche en match retour face à l’Espérance de Tunis. Les Guinéens ont été à deux doigts de réussir à renverser les Tunisiens.

Dans ce match où le Horoya AC n’avait aucune autre option que d’attaquer pour remonter ses deux buts de retard, le club de Matam passe vite à l’offensive. Dès les premières minutes, les rouge et blanc tiennent le ballon et imposent un rythme très élevé. Contraints de se regrouper derrière, les visiteurs tiennent la baraque grâce à une bonne rigueur défensive. Mais à la demi-heure de jeu, le champion de Guinée réussit à transpercer la muraille bleue. Sur une belle combinaison, Yacouba Mandou trouve Ocansey Mandela qui sert idéalement Bassirou Ouedraogo. Le Burkinabé se joue de la défense et ajuste le ballon au fond des filets de Chérifa (30’).

Avec cet avantage, le Horoya fait la moitié du chemin de la qualification. Les poulains de Zvunka maintiennent leur domination et tentent de planter un second but avant la pause. Gal Camara déclenche un tir renvoyé par la défense adverse. Ibrahima Sory Sankhon qui a suivi l’action enchaîne avec une nouvelle frappe mais Chérifa était sur la trajectoire pour écarter le danger (43’).

Alors que les équipes se dirigent vers un résultat à l’avantage du Horoya à la mi-temps, l’Espérance parvient à égaliser. Sur une faute en faveur des Tunisiens, Iheb M’Barki est lancé et profite d’une énorme erreur de concentration des rouge et blanc pour remettre les pendules à l’heure (45’). Pape Gassama renvoi les deux équipes aux vestiaires sur ce score nul (1-1).

Le match reprend avec une grosse occasion tunisienne. Alsény Bangoura, à peine entré en jeu à la place de Pape Amadou Touré, perd un ballon récupéré par l’Espérance. Khadim N’Diaye est obligé de se déployer pour bloquer en deux temps le tir de Khemissi (47’). Le Horoya réagit de la plus belle des manières à cette chaude alerte. Dans la foulée de deux grosses occasions d’Ocansey Mandela et Ouedraogo, Yacouba Mando, placé seul au deuxième poteau, vient catapulter le ballon au fond pour redonner l’avantage aux siens (54’).

Galvanisé par ce second but après un petit temps faible, le club de Matam redevient maître du jeu et assiège le camp tunisien. Ibrahima Sory Sankhon se fraie un chemin et tient la balle du troisième but sous les pieds. Ben Chérifa s’arrache pour dévier le ballon en corner alors qu’il filait tout droit en lucarne opposée (69’).  Face à une équipe tunisienne qui est venue clairement pour défendre à Conakry, le Horoya continue de pousser mais se heurte sur un excellent Ben Chériffa. Sur un centre-tir de Brefo Mensah, le gardien espérantiste jaillit pour rassurer sa défense (78’).

La digue tunisienne ne cèdera plus dans ce match et malgré sa victoire (2-1), le Horoya est éliminé au stade des seizièmes de finale. Le club d’Antonio Souaré s’incline (4-3) sur l’ensemble des deux matchs et poursuivra l’aventure africaine en coupe de la CAF où il jouera les matchs de barrages pour espérer accéder à la phase de groupes.

Éliminé une nouvelle fois en seizièmes de finale, le Horoya voit son projet 2012-2017 subir un coup d’échec. Les ambitions du président Souaré était d’envoyer l’équipe en phase de groupe de la ligue des champions en cinq ans. En coupe de la CAF les Matamkas pourront toutefois continuer à rêver d’un exploit.

About Author

Alhassane N'Dirè DIALLO

Administrateur Général de FOOT224. Journaliste Sportif