Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Coupe Nationale : arbitrage, pauvreté de l’effectif, erreurs techniques… l’analyse de Goavec après la défaite face au Horoya

0

Battu (2-1) dimanche en finale de la coupe nationale de Guinée (57ème édition), l’entraîneur français de l’Association Sportive de Kaloum (ASK), Denis Goavec, est partagé entre deux sentiments : la joie d’avoir conduit une équipe démunie jusqu’en finale et la frustration d’avoir perdu devant le grand rival. 

C’est une saison blanche pour l’ASK. Après le championnat, le sous-marin jaune a perdu dimanche la finale de la coupe nationale de Guinée face au Horoya AC. Après l’ouverture du score de Daouda Camara (28’), Aboubacar Kilé Bangoura a profité d’un manque de communication de la défense Kaloumiste pour inscrire le but de la victoire dans le dernier quart d’heure du match (79’).

A la fin de la rencontre, Denis Laurent Goavec regrette les largesses défensives de sa formation, « Je pense qu’on a pris deux buts évitables. On a commis deux erreurs défensives. D’habitude, on ne les commet pas. Donc, ça c’est une première chose et quand vous courrez après le résultat, ça complique la tâche. Donc on n’a pas montré la même rigueur défensive qu’habituellement. Après, la profondeur de banc nous a manqué aussi ».

Le Français n’a pas épargné le corps arbitral du match même s’il estime que la prestation ne justifie pas en elle seule, la contre-performance de son équipe. Pour Goavec l’arbitrage a pesé contre lui. « C’est plein de petites erreurs qui nous ont été défavorables. Maintenant on ne peut pas se réfugier uniquement derrière l’arbitrage qui nous a pas aidé. C’est clair. Parce que quand il redonne le ballon à chaque fois à l’adversaire, cela nous fait courir surtout qu’on était mené au score. Donc, c’était compliqué » fustige-t-il.

Depuis le départ de certains joueurs cadres de l’équipe, l’ASK joue avec un effectif diminué. Sur le banc des remplaçants par exemple, Kaloum n’avait que deux joueurs de champs (Salifou Baga Bangoura et Mohamed Bangoura) et le gardien M’Bemba Camara. Goavec est heureux de son groupe malgré qu’il soit réduit. « Et sur l’ensemble de la rencontre, je dirais aussi que le Horoya mérite sa victoire (…) mais je suis fière de cette équipe qui n’existait pas il y a deux mois » s’est-il félicité.

Ce match a été marqué par la colère des supporters de l’ASK qui visiblement n’étaient pas d’accord avec les décisions de l’arbitre. Pour exprimer leur mécontentement, les supporters ont jeté des projectiles sur la pelouse du stade 28. Il a fallu qu’Abdoul Aziz Keita, portier de l’ASK, sensibilise les supporters pour que le calme revienne avant  la remise du trophée.

Share.

About Author

Alhassane N'Dirè DIALLO

Administrateur Général de FOOT224. Journaliste Sportif