Pub_guinéegame Pub_guinéegame

« Titi Deco » : Naby Kéita révèle l’origine de son surnom

0

Cette semaine, FIFA.com est allé à la rencontre du milieu de terrain de Leipzig. Dans une longue interview, Naby Kéita a révélé plusieurs histoires croustillantes liées à sa vie et a également faire de ses rêves pour les futures années.

Médias guinéens, africains et occidentaux, nous l’appelons tous « Naby Kéita ». Pourtant ce n’est pas sous ce nom qu’il est le plus connu en Guinée. Pour facilement identifié l’ancien joueur d’Istres à Conakry, il faut utiliser son surnom « Titi Deco » ou « Deco » tout court.

Cette appellation, cache pourtant une bien amusante histoire et c’est le joueur en personne qui l’a révélée.  « Ah ! Tout le pays connait ce nom-là ! (rires) Quand j’étais petit, je jouais en attaque, comme Titi Camara, qui a joué à Liverpool et à Marseille, je l’aimais trop. Et mon papa aussi. Alors, il a commencé à m’appeler Titi. Et plus tard, vers 12 ou 13 ans, je jouais milieu offensif et mon papa trouvait que mon jeu ressemblait à celui du Portugais Deco, qu’il adorait aussi. Donc il a commencé à m’appeler Deco. Après, les amis et la famille ont mélangé les deux et ont commencé à m’appeler « Titi Deco ». Aujourd’hui, quand je rentre au pays, il n’y a pas de Naby. C’est Titi Deco, tout le monde me connait sous ce nom » a-t-il répondu au site officiel de la FIFA.

Plus loin, l’une des recrues phares de Leipzig cet été, a évoqué d’autres sujets plus importants. A moins de dix jours du début des éliminatoires de la CM 2018, Naby Kéita affiche un appétit grandissant. Lors du tour préliminaire face à la Namibie, il a presque qualifié à lui tout seul la Guinée en inscrivant le but de la victoire à Windhoek avant de récidiver lors de la manche retour. Un travail qu’il compte bien terminer en offrant à la Guinée une première historique en phase finale de coupe du monde, « Je vais essayer de faire la même chose pour emmener mon pays en Coupe du Monde. Ce serait fantastique, parce qu’on a un pays qui adore le foot. Jusqu’à présent, on n’arrive pas à faire ce qu’il faut pour les rendre heureux. Nous-mêmes, nous nous demandons ce qui ne marche pas, parce qu’on a une équipe talentueuse, qui joue bien, mais on perd des matches qu’on n’a pas le droit de perdre. Mais cette fois, on a l’équipe pour y parvenir. Cette génération peut changer quelque chose ».

En juin 2015, Naby nous livrait le nom de son club de cœur : le FC Barcelone. Aujourd’hui, deux autres équipes s’ajoutent à la liste. « J’ai toujours le même objectif, ça n’a pas changé. Quand j’étais petit, j’aimais bien le Barça. Mais aujourd’hui je veux juste jouer un jour pour un grand club. Le Real Madrid ou le Bayern Munich en font partie ». Il ne lui reste donc plus qu’à continuer à progresser…

Share.

About Author

Thierno Amadou MAKADJI

Directeur de publication de FOOT224. Journaliste passionné de foot.