Pub_guinéegame Pub_guinéegame

CHAN 2016 : la Guinée tombe en demies, les armes à la main

0

La Guinée n’ira pas plus loin dans ce CHAN. L’équipe de Kanfory Lappé Bangoura est tombée en demi-finale face à l’ogre congolais qui a fait respecter la logique en battant le syli national local. Un match indécis qui s’est dénoué aux tirs au but.

A voir la compo de Lappé, on se doutait déjà que la Guinée n’allait pas se livrer et privilégiait plutôt la prudence. Et c’est justement le scénario qui a eu lieu en début de partie. N’empêche, les deux premières occasions étaient guinéennes. Moussa Diawara s’infiltre et tente de trouver Jean Mousté sans réussite (2’). Sur un long dégagement de Keita Aboul Aziz, Agogo dévie de la tête pour Jean Mousté mais il est trop court à la rentrée de la surface des Léopards (8’).

La RDC dicte à présent le rythme du jeu en fait redescendre le bloc guinéens très bas. La Guinée subie et est obligée de courir après le ballon. Sur un coup franc, Mechak Elia, auteur de 2 buts durant les 4 derniers matchs, brosse sa frappe qui rate de peu le cadre d’Abdoul Aziz Keita qui avait bien suivi la trajectoire de la balle (12’). Alerte. Cette occasion va faire appelle à d’autres opportunités en faveur de la RDC. Devant une équipe du syli qui a du mal à enchaîner deux passes, les poulains d’Ibenge mettent à contribution Aziz Keita. Sur une erreur d’Alsény Tomazi qui remise de la tête en plein axe, la RDC a failli ouvrir le score d’un beau tir de Bope qui passe tout près du cadre (26’). Complètement dépossédé du cuir, le syli se réveille vers la fin de la première période. Sur un ballon perdu par la RDC, Agogo fixe la défense des léopards. Après deux crochets, l’attaquant de l’ASK sert Moussa Diawara qui frappe fort, mais pas assez suffisant pour ouvrir le score (36’). Pareil cas de figure sur les deux coups francs du syli qui suivront. Sur le second tiré par Ibrahima Sory Sankhon, il a fallu une belle parade de Matampi pour écarter une frappe puissante du joueur du Horoya (43’). La pause intervient sur le score de 0-0.

Dès le retour, la RDC asphyxie la Guinée et s’offre de belles occasions. Sur une vilaine erreur de Léo, Jonathan en profite pour se projeter vers les buts d’Aziz. Complètement battu, le gardien guinéen est sauvé in extrémis par le retour d’Ibrahima Sory Bangoura (53’). Le coup de pied qui suivra passera à côté du montant droit du portier guinéen (55’). La réaction guinéenne ne tardera pas à venir. Sur un centre d’Ibrahima Sory Bangoura, la Guinée place une belle tête signée Ibrahima Sory Sakhon. Malheureusement, il verra son ballon finir sur le poteau (58’). Son équipe dominée, Lappé procède à deux changements avec les entrées de Daouda Camara à place de Diawara Moussa e d’Iyanga qui remplace Jean Mousté. Avec ses choix, le coach guinéen reconstitue ainsi son onze type.

C’est justement Daouda Camara qui obtient la plus belle occasion de la Guinée. Lancé dans le dos de la défense, le joueur du Horoya ouvre trop son pied et rate complètement le cadre (71’). La défense guinéenne souffre dans les dix dernières minutes du temps réglementaire. Les Congolais multiplient les contres et phases arrêtées. Sur chacune des opportunités, les Guinéens résistent. Le syli pourra remercier la barre. Trois minutes avant la fin, Gikanji arme une frappe puissante. C’est la transversale qui sort le cuir (87’). Il n’y aura pas de but à l’issue des 90 minutes. Les deux équipes poursuivent en prolongations.

Là, les Congolais prennent le dessus et ouvrent le score à la 101e minute. Ibrahima Sory Bangoura se fait prendre sur le côté, le centre qui suit, trouve la tête de Bolingi qui fait trembler les filets d’Aziz Kéita, impuissant. Iyanga passe à côté de légalisation à la 118e minute et son lobe est détourné au dernier moment en corner par Matambi. La Guinée n’abdique pas pour autant et poursuit ses efforts. Dans le temps additionnel de cette prolongation, Ibrahima Sory Sankhon relance totalement la partie. Le milieu du HAC crucifie Matambi d’une frappe dans la surface de réparation (120+1′).

A 1-1, les deux équipes filent aux tirs au but. A l’épreuve fatidique des pénaltys, la RDC finit par l’emporter 5 tirs contre 4. Pourtant Abdoul Aziz Kéita s’était montré décisif en sortant deux pénaltys congolais. Le dernier manqué par Mohamed Youla, élimine un syli national qui aura tout donné dans ce tournoi avant de tomber, les armes à la main.

La Guinée disputera la 3e place dimanche 07 février 2016 contre le perdant de la deuxième demi-finale entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Un match prévu ce jeudi 04 février.

About Author

Alhassane N'Dirè DIALLO

Administrateur Général de FOOT224. Journaliste Sportif