Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Gladbach : Traoré « déçu » de son temps de jeu

1

Arrivé cet été en provenance de Stuttgart, Ibrahima Traoré a du mal à s’imposer comme titulaire indiscutable au sein du Borussia Mönchengladbach. Le joueur est naturellement « déçu » de cette situation.

Le temps de jeu d’Ibrahima Traoré au Borussia est moyen en ce début de saison. En 6 journées de bundesliga, Ibou n’a disputé que trois matchs à chaque fois titulaire, pour un total de 255 minutes. Avant d’être titularisé le weekend dernier contre Paderborn, le Guinéen avait dû attendre un peu plus de trois bonnes semaines avant d’être aligné dès l’entame de jeu. La dernière fois remontait au 31 août contre Freiburg où il avait contracté une légère blessure.

Rejouer contre Paderborn a fait du bien  à Traoré qui depuis son retour en club après la trêve internationale, n’avait disputé la moindre minute en championnat. « C’était un bon sentiment d’avoir joué à nouveau depuis le début. Nous avons gagné, c’était très important. La première victoire à l’extérieur pour nous cette saison » a-t-il déclaré à nos confrères allemands de l’Express.

Ibrahima Traoré admet être entrain de vivre une situation difficile,  « Je suis comme tous les footballeurs professionnels. Si vous ne jouez pas, vous n’êtes pas satisfait et déçu. J’ai dû attendre ma chance. Je suis resté calme – et j’ai fait à Paderborn un bon match ».

Lors de la première journée de ligue europa, l’attaquant guinéen avait du se contenter de 16 minutes contre les Espagnols de Villareal après être rentré en cours de jeu. Ce jeudi, Monchengladbach se déplace chez les Suisses de Zurich et l’on attend de voir si le « Messi Guinéen » sera titulaire pour la première fois cette saison en C3.

Thierno Amadou MAKADJI

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Un commentaire