Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Syli National : une victoire contre le sort

0

Le virus hémorragique Ebola, l’épouvantable spectre des blessés, l’expulsion d’Issiaga Sylla, tant d’obstacles que la Guinée a dû surmonter pour vaincre le Togo vendredi lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2015. Quand on dit que le syli ne sait réagir que lorsqu’il est dos au mur, en voici une preuve.

Ebola, le virus qui prive le syli de son public

C’est toujours difficile d’évoluer loin de ses bases, surtout quand on était supposé évoluer à domicile. Quand le virus Ebola est apparu en janvier 2014, l’on ne se doutait pas qu’il allait résister jusqu’au mois d’août. Vu la proportion inquiétante qu’il a prise (plus de 1200 morts), la Confédération Africaine de Football a décidé de délocaliser le match du syli à Casablanca, loin du mythique stade du 28 septembre et de sa ferveur. L’éléphant se voit contraint de se passer de sa douzième trompe, mais a tout de même la chance d’évoluer sur une pelouse plaisante à jouer et se préparer dans un centre de haut standing, le Wellness and Sport Center du Maroc. Premier obstacle et handicap.

Une infirmerie bien remplie

Obligé de composer avec la suspension de son capitaine Kamil Zayatte en raison d’un carton rouge pris contre l’Egypte lors de la dernière journée des éliminatoires de la coupe du monde 2014, Michel Dussuyer s’est vu confronté à une situation pour le moins « cataclysmique ». Trois joueurs clés signent forfait. Mohamed Lamine Yattara (Lyon), Sadio Diallo (Lorient) et Florentin Pogba (Saint Etienne) manquent tous à l’appel pour une raison commune, une blessure avec leurs clubs respectifs. Comme si cela ne suffisait pas, Kevin Constant et Ibrahima Traoré traînent des blessures qui les donnent incertains pour la croisade contre le Togo. Dussuyer recompose son équipe avec une ligne défensive composée d’Issiaga Sylla-Fodé Camara-Baissamah-Abdoulaye Cissé. Des joueurs qui n’avaient jamais évolué ensemble. Dans l’entrejeu, les absences de Kevin Constant et Sadio Diallo, contraignent le technicien français à réinventer sa formule. Il recentre Naby Kéita aux cotés de Boubacar Fofana pour faire la sentinelle devant la défense et ratisser large et juste devant eux, Ibrahima Conté est placé en meneur. L’attaque reste le seul compartiment qui inquiète le moins avec un trident composé de Seydouba Soumah, Idrissa Sylla et Lass Bangoura. Deuxième obstacle.

Issiaga Sylla expulsé à la 59e

« Jamais deux sans trois » dit-on souvent. Après Ebola et la série de blessure, il fallait bien donc un troisième obstacle, si l’on se réfère toujours à ce vieil adage. Mené au score (2-0) depuis la première période, le Togo revient du vestiaire, remonté à bloc. Conséquence, le syli est mis en mal et poussé à la faute. Sur une erreur de Cissé Abdoulaye, Jonathan Ayité réduit la marque. Dans la foulée, Issiaga Sylla commet une grosse faute et écope d’un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion. La Guinée réduite à 10 luttera pendant une demi-heure pour arracher au bout du compte la victoire (2-1) et surtout les trois points. Troisième obstacle surmonté.

Ce vendredi soir, il fallait bien plus pour faire abdiquer le grand éléphant qui a eu raison des obstacles, et surtout du « sort » puisqu’il faut également rappeler que c’est un syli en deuil qui a renversé les éperviers. Le DTN par intérim, Maître Fabert Camara est décédé jeudi et une minute de silence a d’ailleurs été observée en sa mémoire avant le début du match.

La Guinée rentre bien donc dans ces éliminatoires et devra surtout confirmer lors de la prochaine journée contre l’Ouganda le 10 septembre à Kampala.

Thierno Amadou MAKADJI

 Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles de FOOT224, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites judiciaires.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.