Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Horoya AC : Naby Laye Kéita rejoint Dipita à l’infirmerie au Maroc

313

Le front de l’attaque du Horoya souffre actuellement de deux grosses absences, celle de Dipita Jean Francis et de Naby Laye Kéita tous blessés. Une absence qui s’est d’ailleurs fait ressentir sur l’artillerie offensive du Horoya face à l’ASK ce week-end.

Blessé à la cheville il y a trois semaines, l’attaquant rejoint le Maroc où il doit suivre un traitement au même titre que son coéquipier Dipita. Naby laye Kéita a quitté Conakry dans la soirée du lundi pour arriver au Maroc mardi matin.

Kanfory Lappé Bangoura devra faire avec ces deux absences lors de la finale de la coupe nationale qui opposera le Horoya au Club Industriel de Kamsar le dimanche 13 octobre prochain au stade du 28 septembre.

 

Suivez FOOT 224 sur Facebook en aimant notre page. Pour le faire cliquez ICI

Share.

About Author

313 commentaires

  1. I am jealous. I cannot get this several people to comment on my weblog. What is your secret? Perhaps some useful Guidelines would support me out. Please check out my internet site at: caremove.co.united” caremove.co.united kingdom

  2. peut etre qu il islam est un religion de paix, mais il vraiment inspire le plus grande atrocities sur tout le monde, de Soudan et Les Phillipines presque les Etat Unis et la Chine.

  3. Merci pour votre commentaire. J’ai toujours été personnellement de cet avis. L’important est la tolérance et la valeur. Mais beaucoup de clients me rapportent des différences, donc il doit y en avoir. Il est clair que les différences se font sur la brillance et c’est la configuration guitare – ampli qui met en avant ou non ces nuances. A fort volume sur un ampli très brillant, on doit pouvoir sentir ces différences. Il est donc logique que sur les micros doubles, le treble bleed à moins d’effet. Il faut donc sans doute adapter les valeurs. Je le ferai dans un prochain test.

  4. Le problème n’est pas de croire en Dieu ou d’être religieux. De grands savants sont aussi chrétiens, juifs, musulmans, etc. Le problème est plutôt de ne pas laisser ses croyances (religieuses ou pas) faire obstacle à sa capacité de raisonnement.

  5. Mina Bissell, Mina Bissel, Mona Bissel, Mme Missel…comment s’appelle-t’elle au juste? J’espère que l’information qu’elle délivre est traitée avec plus de sérieux?

  6. Les services publics n’ont pas vocation a être rentables. Ceux qui demandent moins de fonctionnaires verraient ce qu’il leur en coûterait de passer par des entreprises privées pour assurer leur sécurité, leur santé, l’éducation de leurs enfants…

  7. Cher M. le Pr, Vous n’êtes sûrement pas le seul à vous poser la question de « où accrocher le projet », le vôtre, le nôtre, celui individuel ou collectif en ces temps difficiles ! Il est vrai que la seule recherche de la beauté, de la flairer, la sentir, de la voir s’approcher et s’éloigner, comme un mirage est difficile à rendre, relater et sous quelle forme ? J’espère que vous allez nous éviter « le carnet » ou l’équivalent des soirées diapos ou films super 8 qui tanguaient ! les considérations par trop « généralistes » portant sur l’Aveyron et autres zones défavorisées et où l’on a pu voir que « les épidermes étaient sensibles » concernant l’appréhension par un « intellectuel » parisien de surcroît, lisait-on, des territoires ! L’originalité du projet voudrait peut-être puisque vous avez « promu » d’une certaine façon votre initiative par le biais des nouvelles technologies (!) et média que vos suiveurs à pied, celles et ceux de vos textes et photos depuis leurs domiciles, auditeurs de radio et téléspectateurs; lecteurs assidus de la presse régionale ou locale, etc… partagent cette « relation » et que des comités de lecture (pour ne pas dire de « re »lecture) s’installent sous forme de projet collectif de cette France de 2013 en proie à de terribles questionnements auxquels le « politique » serait enfin confronté. Certes nos Facultés, Instituts divers et variés, chercheurs, « grands témoins »…s’échinent à nous décortiquer, nous présenter, nous disséquer dans nos envies, modes de vie et autres considérations dont la presse fait la une en terme de marronniers que nous connaissons si bien mais ce serait l’idée d’Etats Généraux de réflexion et d’échanges et si l’idée qui demande à être affinée s’avérait « juste » je suis prête à saisir des km de textes (à l’instar d’autres « scribes » ?) sans exiger des « heures de chaire », des « IHTS » dans le délai d’hier pour aujourd’hui. Bref je ne veux pas me contenter d’avoir lu, réfléchi, cherché, répondu (3 à 4 fois), sans aider, participer, corriger (?), proposer. Une sorte de « National Trust » altruiste d’écriture, organisations, échanges. Si nous arrivions à fédérer chacun d’entre-nous 1 à 2 personnes, réussite assurée ! Sous la forme « des amis de … ? » – à suivre, donc si vous en rêvez, encore !