Pub_guinéegame Pub_guinéegame

Fodé Koita : « je suis venu ici avec de grandes ambitions »

469
Recruté dans les derniers instants du mercato estival par le stade malherbe de Caen, l’attaquant guinéen de 22 ans n’a pas tardé à faire ses premiers pas sous ses nouvelles couleurs. C’était face au FC Metz lundi qu’il a inauguré sa nouvelle aventure de deux ans à Caen.

FOOT 224 vous propose une interview dans laquelle le joueur revient sur sa nouvelle aventure. Lisez !

Quel est votre objectif en signant à Caen, votre 3e club en 3 saisons ?

Clairement, je suis venu ici avec de grandes ambitions : je quitte mon club formateur, je tourne définitivement la page de Montpellier pour m’inscrire dans un projet de montée en L1 qui n’est pas facile, mais largement réalisable selon moi. J’ai envie d’aider l’équipe à accrocher ce wagon vers l’étage supérieur. C’était important de sentir tout de suite que tout le monde me voulait ici. J’ai eu Alain (Cavéglia), j’ai eu le coach, tout a été très clair.

Quels souvenirs vous ont laissé vos deux expériences précédentes à Lens et au Havre ?

J’ai passé 6 mois à Lens, c’était à un moment où j’essayais de lancer ma carrière, et ça s’est très bien passé, j’y ai trouvé ce que je voulais. Au Havre, pendant 6 mois avec le coach qui m’avait fait venir (Cédric Daury), cela a été plutôt positif. Cela s’est compliqué ensuite, notamment à cause de diverses blessures. Il y a eu aussi des changements de coach, des résultats pas toujours à la hauteur, et à l’arrivée, cela a été une saison mitigée.

Quel est votre poste de prédilection ?

J’ai été formé dans l’axe, c’est mon poste, mais René Girard m’avait aussi utilisé côté gauche à Montpellier : je peux dépanner là, si l’équipe en a besoin il n’y a pas de problème.

Vous n’avez marqué que 3 buts en 22 matches au Havre la saison passée, 3 également à Lens il y a deux ans : c’est là où se situe votre principale marge de progression ?

Tout attaquant a besoin de marquer des buts pour avoir la confiance et se sentir bien dans une équipe, on ne peut pas le nier. Donc mon rôle, ce sera aussi de marquer, en tout cas mon objectif ici c’est de franchir un palier. Les autres fois, il y avait des prêts, j’étais toujours rattaché quelque part à Montpellier, là ce sera différent.

Cela va changer votre approche des choses et vous aider à vous libérer ?

Je le pense, là j’ai vraiment la tête au Stade Malherbe. Arriver dans un club, toujours en repartir pour se réhabituer ailleurs, c’est forcément compliqué. Maintenant, je sais que je suis là pour quelques années, et j’ai envie d’y être efficace.

Source : Ouest-France.  


Suivez FOOT 224 sur facebook en aimant notre page. Pour le faire cliquez ici
Share.

About Author

469 commentaires

  1. Good write-up, I am regular visitor of one’s web site, maintain up the nice operate, and It’s going to be a regular visitor for a lengthy time. “There is a time for departure even when there’s no certain place to go.” by Tennessee Williams.

  2. I loved as much as you’ll receive carried out right here. The sketch is tasteful, your authored subject matter stylish. nonetheless, you command get bought an shakiness over that you wish be delivering the following. unwell unquestionably come further formerly again since exactly the same nearly a lot often inside case you shield this hike.

  3. Les décroissants pensent sortir du lot en prônant des petites ballades, gueuleton et sieste…Alors que c’est précisément l’activité des Français moyens, plus ou moins beaufs.

  4. Peut être profite t’ elle de ses derniers moments de liberté ? ceci dit restons sérieux un médecin spécialisé pourrait mieux nous expliquer notre comportement en état de choc. Les exemples ne manquent pas lors d’ actions de guerre.

  5. Moi j’ai opté pour des bottes Alpinestars, dispo en 37 (36 également), tres confortable et vraiment étanche à la pluie !!!! apres 4h de conduite sous une pluie battante, chaussettes toujours séches ! En plus, véritable chaussons, hyper confortable, prix 150 €… evidemment un peu moins esthétique que des bottes de ville, mais on peut pas tout avoir. Malgré tout elles restent légères au pied et on peut aussi marcher avec sans difficulté une fois arrivée si y’a une balade à faire…

  6. Suis-je le seul à pense que les harems … c’est nul ? je veux dire … ça donne une aura pitoyable au héros , par exemple le héros de High School DxD est tellement pitoyable avec son histoire de devenir un roi de harem …

  7. C’est pas compliqué surtout que le joueur lui même est conscient de ce qui l’attend et est conscient qu’il doit travailler dur.Donc bonne chance mon ami surtout que quand on veut certainement on pourra, je te souhaite vivement et de tout cœur